Qui ne rêve pas de s’évader, même pour un week-end, hors de la grisaille parisienne, I DID.

Where ? Eh bien, pas très loin, figurez-vous, je suis partie à la découverte de la Normandie ses derniers week-ends, et je non, cette région ne se résume pas à la publicité pour la crème fraîche Elle & Vire.

Bon, alors, oui, il pleut, souvent, mais c’est un endroit extraordinaire, en particulier le Cotentin ; région à quelques kilomètres à peine des premières iles britanniques, bordé de dunes de sables, de châteaux médiévaux, et indéniablement idéal pour les sports de glisse, tel que le surf, et le paddle, oui, oui.

A quelques heures de Paris en voiture, une nature quasi vierge vous attend, des couchers de soleil extraordinaires, des plateaux de fruits de mer fraîchement péchés pour une petite poignet d’euros, et le sourire de ses chers normands, que demander de plus ?

 

Hatainvile

Embarquons ! 

Vendredi soir, départ de Paris prévu à 16:45, on m’appelle pour finalement me dire 18h00, bon ok, nous partirons à 19h00, et donc hello les embouteillages, soit, on décide de rouler un peu vite, « ah mais on va vraiment à 180km/h là ? »

Nous arrivons à Saint-Maurice en Cotentin vers 22heures, un petit feu dans la cheminée, un verre de cidre, et je file dormir !

Saint-Maurice en Cotentin

Samedi, bon, oui, j’avoue, j’ai un peu fait la marmotte, mais j’anticipais sur l’après-midi.

14h, On se demande s’il y a des vagues dans le coin, pour pouvoir admirer mes talents extraordinaire de surfeuse, vous comprenez l’ironie, j’en suis sure, well, c’est parti pour Hatainville. On arrive, j’enfile ma combinaison de super-héros ; ok, donc il fait 7 degrés dehors, et je suis pieds nus, intelligence quand tu nous tiens. C’est marrée basse, et hyper flat, fallait s’y attendre, bon le surf, c’est mort, heureusement, j’ai pris mon paddle. Nous arrivons sur la plage, du vent,  quelques gaillards emmitouflés dans une tonne de manteau, et moi, pieds-nus, avec une simple combinaison de surf. Le paysage est grandiose, des petites marres se sont formées, et le soleil s’y reflète, c’est magique. Et là, TADA, je saute la tête la première dans une eau à 10degrés, et bien, aussi inattendu que ça puisse paraître, c’était revigorant ; je me mets sur mon paddle, la marrée remonte vite, des petites vagues se font sentir, je surfe un peu en paddle, c’est une sensation incroyable, et il s’agit d’un sport ouvert à tous, il est très facile de s’y mettre, je vous le conseille !

Pour en revenir à nos vagues, j’y passe pas loin de deux heures, jusqu’au coucher du soleil, je décide alors de m’assoir sur ma planche, et d’observer les couleurs, le bruit des vagues, qui viennent dans un gant de velours caresser le sable. Bref, Mes pieds sont gelés.

Hatainville

On décide de rentrer, et de préparer un bon repas, des huitres fraîches du matin, achetées chez la parfaite grand-mère normande, visiblement, c’était un régal. Ah j’oubliais, le meilleur, les crêpes, classique.

Dimanche, bon, étant des Alpes, faire la marmotte est donc un sport que je plussoie ; en vrai, passer deux heures dans une eau à 10 degrés, c’est exténuant, vraiment.

On se motive à aller marcher en face des îles anglaises de Jersey et Guernesey, on se croirait en Irlande, des paysages verst flamboyants, de grandes plages et des falaises, incroyable et l’Iphone qui passe même sur le réseau british.

Nous continuons notre lancée avec un repas à base de bulots, et autres fruits de mer.

Bon, il est 15heures, on prépare les affaires, puis nous partons faire un dernier petit-tour à Saint Sauveur, pour admirer le château, une aura certaine se dégage de ce lieu énigmatique. C’est un réel plaisir de pouvoir me replonger dans le Moyen-âge, ici, un peu particulier, car accolé à l’Angleterre ; les églises sont elles-aussi un émerveillement, je me crois dans Game Of Thrones. 

18h, le temps du retour a sonné, nous repartons, remonté à blocs pour une semaine sous la grisaille parisienne !

 

&,  vous à quand l’expérience normande ?

 

GOOD DEALS

  • Hôtel la Petite Auvergne, à 60€ pour deux nuits pour deux personnes, pas très loin de Besneville, dans le parc naturel du Cotentin.
  • Pour y aller, avec la SNCF, à partir de 15€ le billet l’aller simple jusque Carentan
  • Voiture de location via Kollycar ou chez Carrefour, à partir de 65€ pour 300km.
  • Deux boulangeries à Portbail, 2,30€ la tarte au citron maison, MIAM.