#RENCONTRE Vanessa Bruno

« Vanessa Bruno », qu’est-ce que cela vous évoque ? Je pense à une jupe patineuse en soie, une robe pull jacquard ornée de lurex doré ou un tee-shirt blanc tout terrain. Je pense aux sac à main en cuir de ma soeur, et aux vidéos avec Lou Doillon. Et puis je pense aux cabas, que l’on voit partout, tout le temps. Un intemporel aussi ancré qu’une paire de converse, qu’on traîne partout, qu’on fait vivre. C’est à l’occasion du service de personnalisation implanté dans certaines boutiques et corners jusqu’au 24 décembre que j’ai pu rencontrer Vanessa Bruno.

« Ludique et pratique » ce sont les mots qui ressortent quand Vanessa Bruno parle de son cabas. Un succès mondial lancé par l’engouement des japonaises à la fin des années 90, premières à adopter ce sac en toile de marin. La personnalisation du cabas n’est pas quelque chose de nouveau, un service de broderie étant déjà proposé sur le site depuis cet été, mais c’est ce côté « ludique » du sac que Vanessa Bruno affectionne qui l’a poussée à « la création de patch personnalisé expressément pour le cabas avec un graphisme à effet rebrodé » témoignant d’une « envie de pouvoir jouer avec ce cabas« . L’Atelier Cabas, d’abord lancé en septembre au Bon Marché, s’est donc délocalisé dans certains points de vente dont celui de Toulouse.

capture-decran-2016-12-09-a-14-55-54

Il faut être initié pour trouver la boutique toulousaine. C’est à deux pas de la place St Georges que se trouve ce lieu, véritable écrin du centre-ville avec ses briques blanches et ses piliers. Une adresse confidentielle affectionnée par la clientèle de la créatrice qui confie s’être installée dans ce lieu avec l’idée d’en déménager pour finalement ne jamais en partir. La boutique est à l’image de la maison Vanessa Bruno et des femmes qu’elle habille : »sophistiquées et raffinées« , comme qualifié par la créatrice. Si l’on trouve les cabas et la maroquinerie aux galeries lafayettes, il faut pousser la porte du 3 Rue Alexandre Fourtanier pour y découvrir la collection Vanessa Bruno. La dualité entre grande distribution des cabas et confidentialité des vêtements ne gêne pas pour autant la créatrice: « il suffit que les gens s’intéressent, ils voient qu’il y a une collection, à qui ça correspond, c’est un lien naturel. » Allez donc jeter un coup d’œil aux créations, rien que pour le plaisir des yeux.

crédit: Elle.fr

crédit: Elle.fr

Vanessa Bruno était également présente au sein des personnalités parmi les plus inspirantes et innovantes des secteurs de l’innovation et du luxe lors de la première édition du Luxury Foward à Paris. Discutant de l’entrée de la technologie et de l’innovation dans le milieu de la mode, c’est en tant que figure du milieu de la création française que l’intervention de Vanessa Bruno a été demandée: « j’ai une sensibilité digitale tout en étant quelqu’un d’assez intime, c’était intéressant. C’est un autre point de vue, seulement autour du marketing et de la création. » Entre savoir-faire français et renouvellement constant, la maison Vanessa Bruno n’a pas fini de faire parler d’elle.

Je voudrais remercier le personnel de la boutique pour leur accueil lors du cocktail de lancement de l’Atelier-Cabas, Isabelle Peaudecerf pour l’opportunité de cette interview et bien-évidemment Vanessa Bruno pour son temps, sa gentillesse et son accessibilité; des qualités qui se font rares.

15196054_10154891552746454_609085241625233970_o

L’Atelier Cabas, jusqu’au 24 décembre

3 Rue Alexandre Fourtanier

écussons entre 6 & 8€, personnalisation gratuite

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016