11215484_10152788254696765_442522415_o(1)

On continue notre découverte du 50Cinq avec un des petits dernier: Fred Nicolau ! Il loge dans un des conteneurs lumineux à l’entrée du complexe, et non ce n’est pas le concierge, mais un graphiste/illustrateur qui a pris ses quartiers depuis 5 mois.

Fred nous vient du pays de la sainte vierge, Lourdes ! C’est pour ses études de graphisme (où il a d’ailleurs connu Tilt) qu’il part sur Toulouse pour quitter la ville à nouveau après avoir étudié.
A la base dessinateur, aujourd’hui graphiste à plein temps; il fait du « graphisme contemporain » dans le genre arty et réalise des visuels pour des expositions, le musée des Abattoirs, des théâtres… Il a également pas mal bossé pour des marques de skate. Son agence ? Tradition Moderne.

11249467_10152788262736765_1884425806_o

Revenu à Toulouse il y a un an, Fred a entendu parlé du projet 50Cinq grâce à Caro sa pote de My Name Is Simone.
« Cédric (Tilt) n’arrêtait pas de me dire : Mais viens on est en train de créer un projet chouette, viens voir viens voir ! »
Quand il a vu le lieu, il a kiffé : « Ah merde mais c’est génial en fait ! Je ne m’attendais pas à un lieu comme celui-là, aussi bien fait. » En 3 semaines il était là ! Pour rentrer il fallait quand même remplir certains critères (bizutage, toge, cérémonie… des trucs normaux quoi). Il a donc fait une lettre avec des vannes: les autres ont adoré et c’était dans la poche.

Le travail de Fred s’éloigne de l’ambiance street, hip-hop avec son approche du graphisme assez arty. Il voulait être sûr qu’un graphiste de plus pouvait convenir et que son travail correspondait bien à l’esprit du lieu. Ainsi personne n’empiète sur le travail des autres, ils ne marchent pas sur les même plates-bandes. C’est même carrément un complément plus qu’un concurrent: ils travaillent ensemble et mixent les styles, comme pour l’affiche de l’Open Summer 2015 (réalisée avec Big Addict), se passent des clients etc.

11198715_10152788254551765_811009300_n

Habitué à travailler seul chez lui, il n’avait pas vraiment besoin de venir ici. Mais depuis qu’il est là, il est ravi ! Pour lui, le 50Cinq est « un lieu cool, il y a des copains et surtout une possibilité d’échange. D’être réunis apporte une vraie énergie commune, des gens, ça te donne des idées, tu peux t’inspirer etc. » On voit alors que ce qui lui plait, c’est cet esprit d’émulation.
Depuis que lui et My Name Is Simone sont là, c’est un peu différent car leur travail n’est pas directement lié à la street-culture, et cela apporte une touche nouvelle plutôt positive faisant du 50Cinq un vrai espace de co-working créatif avec des influences différentes mais toujours en raccord.
Bref, Fred il est content d’être là. Il est « dégoûté de rentrer le soir », il pourrait y rester tous les jours jusqu’à 2h du mat !
Quand on lui demande à lui aussi, comment ça se passe au niveau de son efficacité au travail depuis qu’il est là, il nous répond « il y a beaucoup de passage, moi ça ne me dérange pas ! Après c’est vrai que tu perds du temps, tu arrives moins à bosser. Puis c’est chouette, on rigole, on bouffe ensemble. » … (d’ailleurs on nous la fait pas chez TOG; à force d’interviews on sait maintenant que les ateliers du 50cinq c’est juste une excuse pour faire une grand coloc histoire de triper entre potes ! Bien évidemment ça reste entre nous 😉 )

Capture d’écran 2015-08-30 à 18.28.13

La suite de nos petites rencontres avec Demon très prochainement.
Profitez-bien de la fin de l’été, et ne soyons pas blazés: on sourit, on souffle, on pète un coup et c’est repartit !