Les Fonds régionaux d’art contemporains fêtent leurs 30 ans et rassemblent leurs plus belles œuvres pour l’exposition Les Pléiades au musée des Abattoirs. Chaque salle représente une région de la France, avec des œuvres plus originales les unes que les autres. On est allé jeter un coup d’œil pour vous. Décryptage.

Bon à savoir avant toute chose, prévoyez plutôt deux heures pour voir l’exposition. Répartie sur trois étages, Les Pléiades présente des extraits de chacune des FRAC de France d’artistes divers. Arrivée dans le hall, je me dirige vers la salle 7 et je me retrouve en Auvergne, marquée par l’empreinte de Marc Bauer. Sa réinterprétation en noir et blanc du tableau de Delacroix La mort de Sardanapale fait face à D.L, grandiose.La salle 11 est celle que je trouve la plus intéressante, avec le travail des objets, l’ombre et la lumière. L’illusion d’optique  des objets est parfaite et pleine d’humour,  on retient notamment celle Wilfredo Pieto, ainsi que Petra de Max Mohr et son jeu des formes remarquable. La visite continue avec des coups de cœur, Je vous donne des fleurs  de Willem Cole, œuvre murale cachant un bouquet de fleurs derrière une plaque grise, avec une utilisation de l’espace intéressante. A noter aussi au sous-sol dans la Frac d’Aquitaine l’effrayante mise en scène d’Olivier Vadrot nous entrainant dans un tête à tête avec la une Vierge jaune. Déroutant. Au 1er étage je remarque la photographie Her Majesty queen Sophie de Mary Sibande, évoquant les notions d’identité et de progrès social à travers le personnage de Sophie, son « clone » sculpté et habillé en employée de maison, rêvant de devenir un autre.

Dans l’ensemble, les créations présentées sont des sujets intéressants, propices à la réflexion, on se surprend à s’évader avec certaines œuvres. Au vu de la masse artistique se trouvant face à nous (pas moins de 700 travaux !), il est compliqué de profiter de chaque création… A vous de faire le tri ! Si vous avez besoin d’être guidé dans l’exposition, n’hésitez pas à prendre le petit livret proposé à l’entrée, bien pratique pour comprendre les démarches des artistes dans leurs créations. Il ne vous reste plus que quelques jours pour profiter des Pléiades. Allez-y et partagez vos critiques avec nous !

Jusqu’au 5 janvier 2014image

image

image

Horaires :
Du mercredi au vendredi 10h-18h,
samedi et dimanche 11h-19h.

Visites guidées : Mercredi, 14h30-16h
Samedi, 15h-16h30
1er dimanche du mois, 11h-12h30

3 € tarif étudiant

Inès de Capèle