Accrochée depuis le 30 novembre 2015 sur les grilles du Grand-Rond, l’exposition « Les Couples Imaginaires » se compose de photographies de Olivier Ciappa sur lesquelles s’affichent des couples amoureux. Réalisée dans le cadre des 10 ans de l’Autre Cercle de Midi-Pyrénées, une association LGBT, l’exposition a pour but de lutter contre les discriminations dans le monde du travail.

12301666_1157158610963567_746827442416887366_n

Pourquoi nous vous en parlons aujourd’hui ? Ce matin, une amie habitant près de l’exposition m’a fait parvenir une publication d’Olivier Ciappa dans laquelle il montre ses œuvres vandalisées. Dans la nuit de vendredi à samedi, 6 jeunes ont tagué, décroché et déchiré les photographies, les jugeant « honteuses ». Chez TOG nous ne faisons pas de politique, nous ne blâmons aucun point de vue, tant que la pluralité d’opinion est défendue avec intelligence et non-violence. Malheureusement, l’intelligence a manifestement déserté ces individus que nous ne comprendrons sûrement jamais.

 

12321131_1157179870961441_3399197100840449148_n

12342781_1157045414308220_8064864545991512217_n

Aujourd’hui nous blâmons la destructions d’œuvres prônant l’amour et l’égalité et nous vous invitons, tous, à être vigilent quant aux actes ou propos pouvant heurter ces principes. Pour que Toulouse reste une ville où l’art est libre et où personne ne se donne le droit de saccager une exposition nous vous invitons à relayer les évènements autour de vous en guise de prévention. Personne, ici ou ailleurs, ne devrait se donner le droit de détruire une œuvre par divergence d’opinion. L’art doit faire réfléchir, réagir, sourire, il doit titiller les esprits mais tout cela sans violence et dans un climat de respect. Nous pensons également aux œuvres d’Anish Kapoor vandalisées à Versailles plus tôt dans l’année ou l’agression physique de Paul McCarthy en réponse à sa sculpture Tree érigée place Vendôme dans le cadre de la FIAC l’année dernière. Des exemples trop nombreux démontrant l’étroitesse d’esprit de certaines personnes que nous devons combattre, avec pacifisme et culture.