C’est à l’abri des regards, dans une petite cours dans la rue d’Aubuisson que se cache le fabuleux Showroom LRB, qui regorge de créations uniques et de “pimpitude”.
En effet, cet endroit presque magique est trouvable par un petit indice disséminé au 4 de cette rue : un drapeau au nom de la boutique flottant au vent Toulousain.

Mais qui se cache dans cet enclot qui transpire le vintage et l’American touch ?
C’est la très sympathique Laurène Rosaye-Belleville, jeune autodidacte, pleine de ressource et surtout d’idées, qui souhaiterais insuffler un vent nouveau (pourrait-on dire de rébellion modesque) sur notre petite ville rose.

On adore et on la découvre tout de suite !

TOG : Salut Laurène !
LRB : Salut *rires*

TOG : Alors dit moi, pourquoi un showroom ?
LRB : Je voulais avoir quelque chose de plus confidentiel et surtout privilégier le contact avec le client, en comparaison avec un commerce de rue lambda. En effet, c’est quelque chose qui n’existait pas encore à Toulouse, à l’époque. 

TOG : Quelques mots à propos de ton univers. Tes inspirations ?
LRB : ECLECTIQUE.
Ya une bonne base influence US, Californie et haute couture (un mix des deux). J’écoute principalement du RNB et de la POP. Beyonce is the Queen !
Vous pouvez trouver tout ce qui m’inspire dans la boutique : mes souvenirs d’enfance, des touches vintage, un esprit intimiste et chaleureux, du moins c’est ce que disent les clients généralement (et je confirme, on se sent à la maison).

TOG : Comment as-tu décidé de faire ça ?
LRB : Depuis que je suis petite j’ai fait du dessin, des arts plastiques. Mais c’est vraiment en allant à Londres et en découvrant cette ville que j’ai eu mon premier gros coup de cœur. Il n’y avait pas de barrière, les looks étaient fabuleux. Ensuite j’ai eu la chance de faire un stage chez Dior dans le département Haute Couture en 3ème pendant la période « Phaaron ». J’ai eu la chance de voir ces belles pièces que l’on voit à la télé en vrai et ce fut vraiment une révélation. J’ai vu pleinement la mentalité du milieu et je ne me voyais pas rentrer dans une maison. C’est là que j’ai décidé de faire mon propre truc. Puis l’idée en elle même à murit dans ma tête.

TOG : Ta formation ?
LRB : L’école de la vie. *rires*
En fait, je n’ai jamais eu de problème à l’école, j’étais bonne élève et ne posait aucun souci. J’ai juste su que ce n’était pas la voie faite pour moi, et c’est en première au moment des épreuves blanches du baccalauréats et dans la pression que me mettait les profs pour rentrer à Hypokhâgne que j’ai décidé de tout lâcher et de me lancer. 

J’ai du faire avaler la pilule à ma mère, mais ça n’a pas été si compliqué, car elle savait depuis presque toujours mon souhait.

Sinon, j’ai une base en couture, mais je suis Styliste. Je donne mes modèles à une couturières pour les réaliser (pièces plus complexes comme robes ou vestes entières…). Pour moi, Styliste et Couturiers sont deux métiers bien distinct.
J’ai donc fait mon premier défilé fin 1ère dans un cadre intime pour mon école.

C’est en 2008 que j’ai trouvé mon local, et après quelques péripéties (tempête, local endommagé, rénovation…) j’ai pu ouvrir en 2011.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

On vous laisse désormais aller découvrir la boutique, mais attention, vous risquez de tout aimer ! Parole de la rédaction !

4 rue d’Aubuisson
31000 Toulouse
05.61.34.65.01
Site : ICI
Facebook : Showroom Laurène Rosaye-Belleville