Rappeur prolifique de Johannesburg, Kwesta vient de mettre en ligne le clip de son nouveau morceau « Spirit » et c’est une véritable claque.

Bien qu’il soit majoritairement chanté en Zulu, « Spirit » est de ce genre de morceau où, sans même comprendre les paroles, on distingue très vite la présence d’un message fort et engagé. Dépeignant une Afrique du Sud qui se doit d’évoluer dans le contexte post-apartheid, le clip permet véritablement de donner un poids supplémentaire à ce message.

Corruption, ségrégation, pauvreté… « Spirit » ne se contente pas d’énumérer et de dénoncer les failles auxquelles sont confrontés les sud-africains. Cette chanson est avant tout un message fédérateur motivant l’émancipation des jeunes générations. Aller de l’avant tout en alliant tradition et modernité. Un mariage particulièrement présent dans ce clip à la réalisation parfaite qui montre bon nombre de références à l’héritage d’un pays dont la situation est loin d’être idéale. Un contenu visuel abondant qui est particulièrement représentatif de la richesse et de la complexité de la culture de ce pays. De cette succession d’images parfois paradoxales, résulte le portrait d’une nation arc-en-ciel qui veut avancer et s’imposer.

A travers ce morceau, Kwesta permet à cette scène musicale encore trop méconnue de s’internationaliser. Ce, tout en transmettant sa vision de « Joburg » et plus largement de l’Afrique du Sud, au-delà des frontières. Une volonté notamment appuyée par son choix de collaboration avec le rappeur américain Wale.

Les deux rappeurs soumettent un Hip-Hop moderne et mature qui prouve encore une fois l’originalité et le talent de l’Afrique du Sud en terme de productions musicales.