Quand j’ai eut connaissance du nouveau projet de Jean-Claude Geraud, j’ai été très intriguée et à la fois super enthousiaste à l’idée d’une agence street art 100% toulousaine. Je lui ai donc mailé quelques questions à propos de City Of Talents : interview !

 10805684_1579621988936618_5676719148205188487_n

 

TOG : Comment t’es venu l’idée de créer une agence artistique ?

COT : L’idée de créer cette agence m’est venue après l’exposition que nous avions créée pour notre association de skate Roule Petit Ougandais. On avait créé une exposition caritative pour récolter des fonds pour le compte de l’association Uganda Skateboard Federation, des planches de skate ont été customisées par des artistes de renommée pour être vendues aux enchères, l’exposition a ramenée beaucoup de monde. Je me suis donc dis qu’il fallait une structure toulousaine qui fasse bouger le milieu de l’art et de la culture sur Toulouse, car Toulouse est une ville remplie d’artistes et de sportifs talentueux. Le problème étant que ces artistes exposent pour la plupart en dehors de notre ville, c’est de là qu’est venue l’idée de créer cette structure.

TOG : Le but premier de City Of Talents c’est quoi ?

COT : Le but premier de City of talents est de faire la promotion du street art et des artistes sur notre ville en premier lieu et dans le monde entier. Il s’agit là de mettre en place des événements sympathiques dans notre ville pour le plaisir des amateurs d’art.

 

TOG : Penses-tu que les artistes toulousains ne sont pas assez bien représentés sur la scène nationale ?

COT : Les artistes toulousains sont bien représentés sur la scène nationale (Lenz), voire mondiale (Tilt), mais pas assez sur la scène locale, étant toulousain, et adorant cette ville j’aimerais beaucoup que ces artistes soient bien représentés sur la scène locale et par la suite sur la scène mondiale, là est mon engagement.

 

TOG : Il émerge de nouveaux dessinateurs, graffeurs, chanteurs etc sur Toulouse quasi tous les jours, pour toi qu’est ce qui fait que Toulouse est une ville aussi créative ?

COT : Toulouse était le berceau de l’art de rue dans les années 80-90 grâce à la Tuskool (collectif d’artiste) qui a énormément apporté au street art tant sur notre scène qu’à l’échelle nationale. De ce fait je pense les jeunes artistes se réfèrent aux pionniers et s’inspirent de leurs réussite et de leurs vision artistique pour à leurs tour créer et construire leurs univers. De plus, du fait que nous ayons la chance d’avoir des artistes de renommée cela sert directement de let motive aux futures générations, tant dans l’art (Tilt-Der-Lenz-Reso-Siker-Toncé-Alx-Tober) que dans le skate (Lucas puig) .

 

TOG : Malheureusement beaucoup de talents partent notamment à Paris ou carrément dans d’autres capitales, ce serait quoi ton argument majeur en tant que directeur d’agence pour les faire rester à Toulouse ?

COT : Une phrase Toute simple : « n’oubliez jamais d’où vous venez », et surtout essayez de faire profiter de votre talent et de votre réussite de temps en temps aux citoyens et amateurs d’art de votre propre ville. Après il est normal que les artistes aillent dans les endroits où leurs art est reconnu, et surtout où les galeries de prestige peuvent leurs donner une évolution positive dans leurs recherche artistique. A Toulouse malheureusement il existe très peu de galeries passionnées par le street art, la plupart du temps celle ci essayent de surfer sur la vague afin de se mettre des sous pleins les poches. Il faudrait que certaines galeries redéfinissent le terme street art… Après je ne suis pas galeriste, je suis juste passionné par cette art qui selon moi est un moyen d’expression pur, et qui est surtout destiné à toute notre population avant tout et de manière gratuite quand il est là où il est apparu pour la première fois c’est à dire sur les murs des villes. Mais il ne faut pas l’enlever des galeries pour autant. Pour moi il a sa place dans les deux.

 

TOG : Sur la page Facebook on peut lire que l’agence est un mélange de street art, de skate et de communication audiovisuelle, on retrouve souvent ces trois milieux ensemble et cela depuis des années, c’est important de perpétuer le mouvement de cette culture skate qui tend à être adoptée un peu par n’importe quoi?

COT : Je pense que c’est un savant mélange car ils viennent tous les 3 de la rue et la rue est souvent leur moyen d’expression, ce serait dommage de les dissocier. Beaucoup d’artistes sont des skateurs, ou l’ont été. La communication audiovisuelle sert de promotion à ces 2 milieux, et souvent elle sert aussi à mieux apprendre leurs codes et recherches.

10897741_1579614792270671_1622535699141213625_n

 

TOG : On aime beaucoup votre logo, c’est qui qui l’a fait ?

COT : Un ami qui lui aussi fait parti de l’agence, il est graphiste et se nomme Benjamin Aka Grizz. C’est une personne en or, avec une imagination débordante et surtout un professionnalisme hors normes. Il réalise aussi des vidéos liées à l’art urbain. C’est lui qui a trouvé le logo, je ne lui avais juste donné les initiales de l’agence. Le chat noir fait référence à notre art urbain (street art) qui pouvait ou peut être mal perçu. Les yeux jaunes montrent que nous serons toujours présents, même dans le noir, et les initiales (C.O.T – City Of Talent) forment la silhouette du Chat noir.

 

TOG : Pour parler de toi, tu as aussi monté l’association Roule Petit Ougandais dont on a déjà parlé, ça en est où ?

COT : Nous préparons la seconde exposition, sur la même thématique que celle de Toulouse, mais cette fois a paris avec encore plus d’artiste qui se rallient à notre cause (des artistes de grand talent, qui sont très connus et d’autres moins, mais qui sont surmotivés, c’est ça le principal pour moi).

Nous continuons toujours d’envoyer du matériel, et essayons d’obtenir le plus de subventions, d’aide, de sponsors, pour nous aider à boucler la boucle en allant au Ouganda pour échanger avec ces skateurs et effectuer un reportage la bas.

 

TOG : Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour tous tes projets, à part beaucoup de réussite ?

COT : Ben que ça marche et que ça plaise aux esthètes. Que d’autres talents toulousains soient reconnus dans le monde de par leur art et recherche artistique.

J’aimerais beaucoup aussi avoir assez de fond pour créer une Galerie 100% STREET ART sur Toulouse.

Que les événements de notre agence soient des réussites, et que nous collaborions en bonne entente avec les structures toulousaines existantes qui gravitent autour du Street ART, je pense au Mister Freeze qui font du travail génial sur Toulouse et que j’apprécie beaucoup.

 

TOG : Un mot de fin ?

COT : Merci à TOG, ainsi qu’à toutes les personnes qui nous suivent, à tous les artistes de l’agence, tous nos partenaires (POSCA, AllCITYBLOG, MTN, VICE, SOUTH PAINTERS, AMSTERDAM STREETART, I SUPPORT STREET ART…) à tous les toulousains, Isabelle Peaudecerf, ma femme, mes amis, même les haters.

Un message de paix pour tous, aimez vous dans ce que vous faites.

 

————————————————————————————————————————————————–

Vous pouvez bien évidemment suivre l’actualité de City Of Talents sur leur page facebook, et si comme nous vous avez kiffé le logo on vous invite à vous rendre sur le site de Grizz :  http://bigaddict.com