image

A deux pas de la manufacture de tabacs, l’espace Bazacle EDF en partenariat avec la cinémathèque nous offre une exposition des affiches de cinéma peintes par le toulousain André Azaïs. Artiste du XXème, il reprend l’atelier de son père de la rue Saint-Jérôme à Toulouse et se spécialise dans la composition d’affiche de films de cinéma. C’est avec 2001 : L’odyssée de l’espace sorti en 1968 que le toulousain fait sensation avec un véritable travail de compositeur.  En découpant le vaisseau de l’affiche initiale, l’assemblant avec ses dessins et le portait d’un jeune scientifique, il élabore une œuvre unique, impressionnante notamment pour la finesse des traits et l’originalité de l’assemblage de chaque élément. En choisissant des couleurs vives, en ajoutant de l’humour dans ses œuvres, André Azaïs offre au milieu du siècle une fraicheur dans les rues de Toulouse qui lui est propre. Au total, six cinémas le choisissent  pour leurs devantures avec des films mythiques tels que Rio Bravo de Howard Hawks ou Peau d’Ane avec Catherine Deneuve. Ces affiches géantes sont des témoins d’une part de l’histoire de l’industrie du cinéma mais aussi de Toulouse, on est dans une période que l’on ne connait pas et que l’on découvre avec bonheur voire avec une pointe de nostalgie. Au total 22 affiches de l’artiste sont exposées mais vous trouverez une projection de 184 autres au sous-sol. A la fin de sa vie, il laisse derrière lui 8 000 affiches en 35 ans de carrière, un bel héritage précieusement conservé par la cinémathèque de Toulouse qui a su mettre en place une scénographie idéale pour admirer les œuvres.

L’exposition est gratuite, ouverte du mardi au dimanche de 11h à 18h,  vous avez jusqu’au 27 avril.

Pour toutes informations supplémentaires, vous avez la plaquette de l’expo, très bien faite, ici  http://www.lacinemathequedetoulouse.com/system/photos/162/original/Plaquette_expo_DCPLY_2014.pdf que vous retrouverez en version papier sur place.

Accès : 11 quai Saint-Pierre Téléphone : 05 62 30 16 00 Métro : Compans Caffarelli

François Villon au Gaumont- Palace 1945

image

La possédée de Gustav Wiklund 1970

image

Inès de Capèle