L’objet est un outil qui est là pour provoquer, déranger, rêver, inventer et fantasmer. Le design surréaliste ou pour ceux à qui cela parlerai plus le design « kitsh », a pris forme dans les années 20. Officiellement ce mouvement n’existe plus depuis la mort de son fondateur André Breton, cependant il se poursuit d’une certaine façon encore aujourd’hui dans les tendances design, ce qui n’est pas pour déplaire aux amoureux de la peau de bête, et aux fanatiques des objets kitsch. Le design est là pour nous déconnecter d’un quotidien trop ennuyeux, il vient animer nos espaces. Pour Breton, le but premier était de fabriquer “certains de ces objets qu’on n’aperçoit qu’en rêve”.

La frontière entre branché, kitsch, rétro est parfois peu marquée, quelque chose de kitch aujourd’hui le sera peut-être pas demain et inversement cependant l’esprit surréaliste persiste.

Marcel Duchamp a été l’un des premiers surréalistes à considérer des objets manufacturés comme des objets d’art, parfois en ajoutant seulement une signature ou en y inscrivant une phrase pour inviter à la réflexion ou à la rêverie. Puis les emblématiques œuvres de Dalí se sont ajoutées, il n’est pas le seul à imaginer un art décoratif surréaliste. Darré s’impose comme la nouvelle figure dadaïste et surréaliste.

Je vous laisse rêver, fantasmer avec un aperçu de cet univers surréaliste.

image

Chaise Leda, Salvador Dali

image

Téléphone homard, Salvador Dali

image

Loup table, Victor Braunerimage

Tree truck bench, Droog design

image

Banc whippet, Radi designers

image

Commode you can’t lay down your memory, Tejo Remy

image

Déjeuner en fourrure, Meret Oppenheims

image

Table leda, Salvador Dali

image

Mae west lisp sofa, Salvador Dali

 

Guéridon traccia, Oppenheim

image

Sofa tiger, Rodolpho Rocchetti

image

Mobilier de Vincent Darré, tapis de Calder

Pour les interessés, le Centre Pompidou à Paris, propose jusqu’au 3 mars 2014 l’exposition : “Le surréalisme et l’objet”. L’exposition nous propose un parcours chronologique de 12 salles allant de Duchamp aux sculptures tardives de Miro, qui témoignent de l’intérêt des surréalistes pour les divers objets. Cela montre que le surréalisme est toujours d’actualité et que de jeunes artistes continuent dans cette voie.

-Maëva.P