Capitale de l’Ecosse, ville aux multiples lieux de mémoires de l’histoire avec ses bâtiments anciens aux allures gothiques, (ambiance Harry Potter parfois) et une culture marquée par le son de la cornemuse, des hommes en kilts et des pubs à chaque coins de rue, en l’espace de quelques heures je suis tombée sous le charme…

Y aller : En avion avec Easy Jet en passant par Paris. Bon à savoir : les billets coûtent chers, comptez environ 250 euros aller-retour en les prenant en avance ou sinon passer par Londres et prendre le train de là-bas. Transfert aéroport/centre-ville de 30 min.

Un quartier : Old Town, la vieille ville. Edimbourg est scindé en deux, d’un côté la ville historique, avec des ruelles qui grimpent et qui dégringolent, de jolies boutiques à tous les coins de rue, de vieux pubs, des caves à concert… Lieu idéal pour se promener (notamment à Cockburn St), pour manger, et pour faire la fête (à Cowgate St).

Une auberge de jeunesse : Ayant testé deux auberges de jeunesse, la meilleure reste Budget Backpacker, un plein centre de la vieille ville à deux pas de tous les bars/pubs/salle de concert, vous ne pouvez pas être déçus. Les chambres et les douches sont propres, la salle commune est formidable avec un bar et des jeux de sociétés (idéal quand vous rentrez de soirées et que vous ne voulez pas vous coucher). Comptez 10 pounds soit environ 12€ pour une nuit dans une chambre de 30 et environ 18 euros pour une chambre de 4. Courez- y !
Pour + d’infos c’est par là à http://www.budgetbackpackers.com/

Un resto/pub : Le City Cafe, toujours dans la vieille ville dans la jolie rue de Baith, St non loin des lieux de fêtes des étudiants écossais. Faits maisons, je vous conseille les hamburgers, une tuerie et l’ambiance est chaleureuse, n’y allez pas trop tard, l’endroit est réputé !
Le + : les 3 pintes de blonde pour 8€ !

Un bar: The Whitles Binkies à faire et à refaire ! Le bar est au sous-sol et accueille tous les jours de l’année des groupes de musique. Idéal pour commencer la soirée en douceur en sirotant une pinte.

Pour danser : The Three Sister, à Cowgate Street, grand lieu de rencontre des étudiants écossais et du reste du monde, on peut danser jusqu’à 3 heures du matin avec, certes de la musique commerciale, mais dans un cadre idéal.  L’extérieur aménagé avec des bancs est parfait pour discuter avec tout le monde.

Un musée : The Fruitmarket Gallery à Market St, présente des créations d’artistes contemporains. Cette année, c’est l’artiste Louise Bourgeois qui est  mise à l’honneur avec une superbe exposition de ses œuvres. La disposition de ses croquis, l’occupation de l’espace permet de mieux découvrir cette artiste attachante par la simplicité de ses dessins qui nous fait voyager.
A noter : the City Art Center  juste en face qui propose des expositions d’artistes aussi bien du XVIIème que du XXIème.

Shopping : Pour faire vos achats dans l’optique TopShop, Primark, Urban… tout est concentré à Pinces Street à environ 15min de la vieille ville. Vous vous trouvez alors dans le quartier  moderne, qui a certes moins de charme, mais qui garde toujours cet esprit un peu ancien. Sinon, préférez la vieille ville pour trouver les produits artisanaux, les petites boutiques et notamment à Grassmarket St où se trouve               W. Armstrong & Sons, grande friperie avec des vêtements à n’en plus finir dans un décor complétement fou !
Bon à savoir : Juste en face du magasin vous trouverez un salon de thé avec des plats sont à tomber, ils sont surtout doués pour les brunchs à petit prix et très bons.

Les Ecossais sont extrêmement gentils et accueillants et Edimbourg n’a pas le côté frénétique des grandes villes tourbillonnantes. Bien plus calme et pas si grande, la capitale a un charme et une simplicité qui ne donne qu’une envie : y retourner et pourquoi pas, y  passer une année ?

Inès de Capèle

image

La célèbre friperie W. Armstrong & Sons à Grassmarket St

image

Le fameux pub et ses concerts tous les soirs à partir de 16h

image

L’auberge de jeunesse: Budget Bagpackers

image

Le château d’Edimbourg surplombant la ville, il veille sur les Ecossais

image

Louise Bourgeois, exposée à la Fruitmarket, splendide !

           image

            image