DSCF1519

Prenez un Berlin modèle réduit, rajoutez lui des immeubles légèrement rococo, un sol pavé, une dizaine de degré et placez-y la mer à 15 minutes de train. Voilà grosso-modo ce qui vous attend à environ 1h d’avion de Toulouse, une ville jeune en pleine expansion. Une ville étudiante, ou vous pouvez manger pour 3x rien et boire pour encore moins (3€ la pinte de bière, vous faut-il vraiment d’autres arguments ?). C’est un endroit à la fois moderne et authentique, qui sent bon la sardine grillée. Alors si vous n’avez pas besoin de nous pour feuilleter le guide du routard et ses adresses touristiques prises d’assaut par les touristes, voici un petit carnet d’adresses fait avec amour recensant certains des coins cools qu’on a pu y voir le temps d’un weekend.

Manger :

Sol e pesca: ce petit restaurant à la déco pittoresque (ancien magasin de pêche) dispose d’un choix impressionnant de sardines, thon, maquereaux et poulpes en conserve. Elles se dégustent sur place accompagnées de pain et d’une salade, où à la maison, car il est possible d’en acheter à l’unité. Un concept sympa et très bon marché. En plus, tous les vins sont locaux (44 Rua Nova do Carvalho, Cais do Sodré)

Mercado da Ribeira  : en plus d’être un marché de fruits et légumes, le Mercado Da Ribeira est depuis 2014 co-dirigé par le magazine Time Out Lisboa, qui a intégré une « food court » dans la grande halle. Une quinzaine de restaurants y sont présents sous forme de stands. Le choix y est très diversifié et les mets plutôt originaux. En plus de ça, 5 chefs ont repris les plus gros kiosques pour présenter leurs menus, qui changent tous les jours. (Avenida 24 de Julho – Cais do Sodré)

Shopper :

A vida portuguesa : en même temps que de visiter l’un des boutiques les plus charmante de Lisbonne, vous vous immergez dans le charme retro du Portugal des années 70. Proposant des produits vintages locaux (savons, vaisselle, jouets pour enfants, etc), ce magasin sent bon le vieux bois et la nostalgie. (11 rua Anchieta – Chiado)

LX factory : Ces manufactures désaffectées abritent désormais une ribambelle de concepts stores alternatifs ; mode, arts et design, ainsi qu’une grande librairie. Considéré comme le pôle créatif le plus important de Lisbonne, il est possible d’y faire du shopping, d’y manger, mais aussi d’assister à diverses expositions et concerts. Open air market tous les dimanches ! (103 rua Rodrigues Faria, Alcântara)

Prendre un goûter :

O Vertigo : Le café Vertigo tire son charme de sa déco mêlant meubles des années 30 et touches plus modernes, sans parler du plafond en vitrail qui vaut rien qu’a lui le détour. Personnellement je n’aime pas le chocolat, mais le gâteau qui est servi ici m’a presque donné envie de réviser mon avis sur la question. Le café propose également une carte de salades et tartines. (4 travessa do Carmo,  Chiado)

Se cultiver :

MUDE : Le Musée de la Mode et de Design se trouve à deux pas de la place du Commerce (le Capitole Lisboète en quelque sorte), il serait bête de ne pas aller y faire un tour. En plus, le MUDE invite le street-artist André Saraiva et son Mr A ainsi qu’une expo sur le surf « made in Portugal » jusqu’au 30 septembre. Plus d’infos ici.

Boire un verre :

Pensao amor : Le Pensao amor et sa déco très 19e n’ira pas sans vous rappeler un boudoir. En effet, ce bar joue sur son passé sulfureux de maison close et propose, en plus de cocktails délicieux, concerts et évènements, un choix de littérature érotique. Au deuxième étage se trouvent divers ateliers d’artistes et même une diseuse de bonne aventure. Situé dans l’une des rues les plus vivantes de Lisbonne (juste à coté du Sol et Pesca), on tombe rapidement sous le charme feutré et décalé de l’endroit, mais arrivez tôt si vous voulez avoir la chance de vous caler dans un fauteuil. Mention spéciale pour les toilettes. (38 Rua Nova do Carvalho, Cais do Sodré)

O Silk : Un rooftop avec une vue à presque 360° sur Lisbonne : évidemment, c’est cher (comptez environ 13€ le cocktail). Mais la déco minimaliste et l’ambiance cosy finissent par nous convaincre que ça valait finalement le coup de grimper dans cet immeuble de bureaux pour découvrir cet petite terrasse insoupçonnée avec vue imprenable. (6e étage, 14 Rua da Misericordia, Chiado)

Sortir :

– O Incógnito : L’incognito se veut intime et alternatif. C’est pari réussi. Il est presque impossible de le voir si vous ne savez pas qu’il est là. Aucun panneau ne vous annonce l’entrée et ce n’est pas une si mauvaise chose compte tenu de la foule déjà présente dans ce petit club. On y passe de l’electronica comme de la new-wave. Il ne vous reste plus qu’à trouver le bar secret le plus connu de Lisbonne. (37 Rua Poiais de São Bento, Bairro Alto)

DSCF1713_

Voilà. Pour conclure, on va dire que Lisbonne est une destination qu’on oublie trop souvent quand on cherche à partir au soleil sans aller trop loin. Une capitale où l’on se sent chez soi. Une ville solaire à l’énergie apaisante, mais je vous laisse sur le clip de Lone (oui bon, même s’il est sorti mi-juin), qui exprime ça mieux que moi.

IMG_6429