#CARNETDEVOYAGE – Madrid vue par une madrilène

Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de visiter Madrid ou bien est-ce votre prochaine destination? Je vous livre ici mes endroits favoris. Je ne vous parlerai pas du Palais Royal, du musée du Prado ou encore du Reina Sofia, non pas parce qu’ils ne valent pas le détour mais parce que vous retrouverez ces suggestions dans n’importe quel guide de voyage. Par ailleurs, si vous vous êtes rendus à Madrid auparavant, il est fort probable que vous aillez déjà visité ces lieux.

A mon sens la meilleure période pour visiter Madrid est au mois d’octobre ou mai, la chaleur n’est plus ou n’est pas encore étouffante. Si toute fois vous n’êtes pas de grands adeptes de la foule et si nous ne craignez pas la chaleur, à la première quinzaine d’août Madrid se vide de ses habitants et la ville vous appartient.

Comme vous le savez sans doute, l’Espagne est un pays où les gens passent beaucoup de leur temps libre à déambuler dans les rues, à manger et à sortir. Veuillez donc m’excuser par avance pour les (trop) nombreuses propositions de bars et de restaurants qui vont suivre. Sachez toute fois qu’ils ont tous été testés et approuvés par mes soins, mes amis et ma famille.

Le quartier de Malasaña est, pour moi, celui qui a le plus de charme. Vous y trouverez restaurants, théâtres, bars à tapas et cafés loin de la foule touristique. Attention toutefois, ce quartier est très prisé par les madrilènes et certains restaurants demandent une réservation deux semaines à l’avance faute de place. Les espagnols n’ont pas pour habitude de s’attabler de l’entrée au dessert dans un même restaurant. Ils commencent généralement la soirée par des tapas dans un bar. Mon préféré est Orio. Il s’agit de cuisine du País Vasco.

orio-2

Tapas-Orio

Vous disposez les tapas que vous souhaitez dans votre assiette, les tables sont ensuite à la disponibilité de tous. Il est donc probable que vous deviez partager la vôtre avec des personnes inconnues au premier abord. Pas de panique, voilà la parfaite excuse pour pratiquer votre espagnol ou en apprendre plus sur une culture que vous ne connaissez peu ou pas si vous tombez sur des étrangers. Vous payez ensuite en fonction du nombre de cure-dents présents dans votre assiette (égal au nombre de tapas consommés). Les espagnols changent ensuite d’endroit pour dîner. Je vous recommande particulièrement le restaurant Maricastaña à l’ambiance rustique et chaleureuse. Ils servent également de succulents mojitos. Pour la plupart des restaurants que vous trouverez dans ce quartier et pour beaucoup d’autres dans la ville, il est possible d’y passer uniquement pour boire un verre ou manger une pâtisserie en fonction de l’heure. (http://www.maricastanamadrid.com/).

 

mercado-gran-via-2

mercado

 

Le quartier Chueca est réputé pour être le quartier Gay-friendly de la ville même si en réalité, la ville entière est respectueuse et tolérante vis-à-vis de chacun. Vous y trouverez le Mercado San Anton, un marché couvert où, en plus de pouvoir acheter des produits frais comme dans n’importe quel marché, vous trouverez des stands proposant des plats préparés avec les produits du marché. Il existe plusieurs établissements de ce type dans la ville: le Mercado San Miguel à Puerta del Sol et le Mercado San Ildefonso dans la rue Fuencarral. Fuencarral est une des grandes rues commerçantes de Madrid, elle relie Puerta del Sol, une des plus grande place de la ville, à Gran Vía, grande rue de Madrid. C’est pour moi la plus agréable pour le shopping puisque vous y trouverez aussi bien des enseignes internationales existantes en France que des petites boutiques indépendantes ou de marque espagnole. C’est le cas des boutiques Brownies par exemples, le style est assez similaire à Brandy Melville avec un prix plus raisonnable et des tailles plus variées. Si vous aimez le cuir, les magasins Hakei proposent de nombreux modèles de sacs et de chaussures fabriqués dans la péninsule ibérique (Espagne et Portugal).

Si votre budget shopping est beaucoup plus élevé, rendez-vous paseo de la Castellana ou Calle Serrano pour les enseignes de luxe.

Les quartiers de La Latina et de Lavapiés sont des quartiers populaires voisins où la mixité sociale et culturelle règne. A Lavapiés, tous les dimanche matins, le plus grand marché de Madrid El Rastro est l’occasion de dénicher quelques bonnes affaires.

En ce qui concerne les sorties nocturnes il y en a, là encore, pour tous les budgets. Vous pouvez aussi bien vous rendre dans les bars dansants dont l’entrée est gratuite ou en boîte. Pour les bars dansants, si vous aimez le rock et fuyez les remix et la musique commerciale, rendez-vous au Space Monkey (métro Alonso Martínez, calle Campoamor, 3). Si vous aimez la musique latine, le bar La Chocita Sueca (calle de Luchana, 6)  est fait pour vous. Si vous recherchez une ambiance beaucoup plus festive, la boîte de nuit Teatro Kapital (calle Atocha, 125), composée de sept étages avec un style musical différent à chaque étage et une terrasse vous ravira (entrée à 17€/2 consos avant 1h30).

Bien qu’il vous soit sans aucun doute proposé dans les guides de voyage, si jamais une envie de vous couper du bruit de la capitale vous vient, réfugiez-vous au parc du Retiro. Il faut absolument prendre le temps de s’y promener, de passer au délicat Palacio de Cristal. Si vous êtes suffisamment curieux vous tomberez sûrement sur la partie du parc où des Paons sont en liberté totale. Vous pouvez vous y rendre en métro en descendant à l’arrêt Retiro via la ligne 2.

 retiro

palacio-de-cristal

Enfin, si vous pensez avoir fait le tour de la capitale espagnole, vous pouvez vous rendre en train ou en bus à Ségovie ou à Toledo pour une vingtaine d’euros depuis pratiquement n’importe quelle gare madrilène.

segovia

Aqueduc de Segovia

Info pratique : Il existe un ticket de métro de dix voyages valable pour plusieurs personnes à 12,20€ (soit 1.20€ le trajet). Autrement dit, vous pouvez le composter à la suite autant de fois que nécessaire. Le ticket simple (1 voyage) vaut 1.50€.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017