6

Cette fois au lieu de parler d’une œuvre d’un ou d’une autre, je vais publier en (avant-première) l’installation créée par mon studio de ce semestre aux USA.

 

L’objet de ce studio était de travailler et de concevoir une installation interactive et ludique pour la grande rave des étudiants en art de Lexington (appelée Beaux-Art Balls) qui regroupe chaque année plus de 3000 personnes.

Cette grande soirée a lieu dans un vieil entrepôt avec fashion show (pour l’anecdote : la mannequin d’un de mes potes est rentrée sur scène fraichement sous MD, ça a rendu le show très intéressant), plusieurs installations faites par les étudiants du campus, performances artistiques et j’en passe.

1

Au début du semestre, on a commencé par faire des recherches sur des matériaux en tout genre. Comment les mixer ensemble, comment les gens vont réagir en voyant ça et qu’est ce qu’il se passe si on duplique en masse?

La différence paradoxale entre la France et les USA en architecture est que les américains ne sont pas à la recherche d’un concept fort. Pour eux, une simple justification esthétique fonctionne (ce qui donne des projets intéressants basés entièrement sur la forme).

2

Du coup, pas d’idée générale sur l’installation mais juste un coup de foudre sur le mélange étrange et original entre collants et mousse de polyuréthane (c’est un matériaux de construction pour combler des trous qui une fois à l’air libre, gonfle et se durcit).

Les collants sont remplis avec la mousse qui va donner des formes aléatoires et totalement inattendues. Et une fois dupliqués (il y en a 268), peints et positionnés ensemble, ça donne une sorte de cave immense et magnifique.

L’ensemble ajouté à 2 pouf réalisés également par nos soins (remplis de mousse et de ballons de yoga).

 

Le tout peint avec une couleur argentée donne des reflets et des couleurs étonnantes à l’ensemble. De plus, durant la soirée, la multitude de lumières et de couleurs ont magnifié ce que nous avons appelé les blobs.

5

L’installation nous aura demandé environ 8 jours de travail acharné (jusqu’à 3h du mat chaque soir et une petite charrette jusqu’à 7h) ponctué de quelques bières au bar d’à côté (situé à 100m de l’entrepôt, coup de chance).

 

Pour nous, les 7 étudiants et notre prof, c’est une petite popularité qui s’ensuit. Un photographe pro est venu pour nous prendre comme des mannequins. L’installation a fait son petit tour dans une galerie d’exposition (on a même eu le droit à un passage à la télé locale).

Et pour des étudiants, la première œuvre fait toujours un peu sensation !

7

Et également, la petite inquiétude « est ce que ça va tenir ?» quand tu as des dizaines d’étudiants qui dansent et sautent entre les blobs, totalement « high » évidemment (ce qui nous aura pris 4h pour tout démêler le lendemain).

Paul Morini

 

Photos : Magnus Lindqvist

Prof : Jason Scroggin, DOTS architecture

Etudiants : Tyler Abell, Madeline Cunningham, Shelby Ewing, Paul Morini, Randi Riggs, Jacqueline Sanchez, Ben Ward.

4