Ils sont assez bien cachés pour qu’on les remarque lorsque l’on passe devant, j’ai nommé, les bâtiments contemporains dans Toulouse. Concentrons nous aujourd’hui sur le muséum d’histoire naturelle de la ville qui a rouvert ses portes, il y a quelques temps déjà, en 2007. C’est l’architecte Jean-Paul Viguier qui réhabilite le bâtiment et y adjoint une aile supplémentaire, contemporaine, qui se dissocie de l’ancien musée.

Nous retiendrons donc ces quelques éléments qui nous l’espérons, vous marquerons lors d’une future visite…

_l’entrée magistrale que l’on fait dans le bâtiment bien que l’on regrette une manière qui aurait été plus égalitaire pour traiter les parements des murs. La brique ancienne n’a ici rien à envier aux “nouveaux” matériaux.

museum 02

_la néanmoins fine mise ne valeur de l’ancienne architecture en brique, par la contemporaine, qui compose le nouveau musée. La lecture du neuf par rapport à l’ancien est ici aisée et on apprécie grandement cette clarté. L’architecture contemporaine ne mime pas ce qui a été. On perçoit d’ailleurs parfaitement cette stratification du jardin.

museum 09

museum 06

_le long mur incurvé dont la ligne est répétée à l’intérieur par une passerelle. On se ballade dans le jardin le long de cette parois qui nous mène aux serres, ou inversement à l’intérieur du muséum. Le verre, dans sa ligne courbe, retransmet l’image de ce qui l’entoure à la manière d’un kaléidoscope.

museum 07

museum 08   museum 05

_l’habile mise en scène, toujours grâce à ce mur, de la galerie de l’évolution, visible de l’intérieur comme de l’extérieur.

museum 04

_la qualité des expositions et de leur scénographie. Ludiques et qualitatives notamment en ce qui concerne l’exposition actuelle sur l’Ours.

Malgré la mise en place de cabinets de curiosités sous verre (qui semble figer en une mise en scène grotesque les restes de l’histoire du muséum), les nostalgiques garderont à l’esprit l’ambiance du vieux musée d’histoire naturelle type : celui du début du 20ème siècle dont les grandes armoires de verres sont remplies de bocaux présentant des animaux plus exotiques les uns que les autres conservés dans du formol, celui dont le plancher grince, nimbé d’une lumière étrange, dévoré par la poussière…

museum 03